mardi 7 mai 2013

Chronique #7 : Bleu cauchemar de Laurie Faria Stolarz


Titre : Bleu Cauchemar
Auteure : Laurie Faria Stolarz
Edition : Le Livre de Poche Jeunesse
Collection : Black Moon
Nombre de pages : 309

Résumé : Cela commence avec des rêves. Quelqu'un la traque dans les bois. Elle ignore qui et ne sait pas comment lui échapper. Puis, c'est la matin. La vie de Lucy reprend son cours normal. Et ça recommence. Toutes les nuits. Mais ce n'est que le début. Car elle sait que bientôt, très bientôt, ses cauchemars vont devenir réels.

 
Mon avis : J'ai acheté ce livre après en avoir entendu énormément de bien. Et effectivement, ce roman est bien. Même très bien. L'intrigue est prenante. Je ne vais pas dire originale car les cauchemars qui deviennent réels deviennent "choses courantes" dans la littérature actuelle. Pour continuer sur l'intrigue, il y a du suspens et dans chaque chapitre (relativement court), il y a de l'action. J'ai beaucoup aimé les personnages et surtout Amber. Elle peut paraître comme prétentieuse et désagréable mais j'ai apprécié son humour, résistant à toutes épreuves. Ses excentricités (tel que les canards peints sur ses paupières) m'ont beaucoup plu et ont permis de rendre le récit un peu léger. En effet, "l'ambiance" est assez sérieuse. Heureusement qu'Amber est là. Sinon j'ai bien aimé Lucy mais sans plus. Je la trouve trop indécise, elle a du mal à se décider. Pour ce qui est du troisième personnage principal, Drea, je n'ai pas du tout accroché. Je la trouve trop égoïste, superficielle. Bref, assez détestable. Pour ce qui est des garçons, idem, je n'ai pas réellement accroché à leurs caractères. L'histoire des disparitions, des meurtres est assez bien menée et il n'y a pas de fausses notes. En résumé, l'histoire est vraiment bien. Mais il y a de temps en temps un peu trop de longueurs. Mais sinon, on accroche relativement vite au roman et il se lit assez rapidement. Je n'ai juste pas trop accroché avec les personnages.

Ma note :


"Nos regards se croisent et je ne sais pas trop ce qui me prend, si c'est sa manière de crisper ses sourcils comme pour me supplier de le comprendre, ou la position de ses lèvres, qui ne demandent qu'à être embrassées, ou simplement un afflux de bonnes hormones bien saines et toutes neuves made in USA, mais soudain je suis sur lui. Mes mains, ma bouche, mes lèvres, mon coeur. Nous nous embrassons, d'un long baiser doux, pulpeux, un baiser qui donne envie de passer tout l'hiver sous les couvertures au coin du feu."
 
Retrouvez mon avis sur le tome 2 ici.
Retrouvez mon avis sur le tome 3 ici.
Retrouvez mon avis sur le tome 4 ici.
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire