mercredi 30 octobre 2013

Chronique #75 : Lottie Biggs n'est presque pas cinglée de Hayley Long


Titre : Lottie Biggs n'est presque pas cinglée
Auteure : Hayley Long
Collection : Bliss
Edition : Albin Michel
Nombre de pages : 253

Résumé : Je m'appelle Lottie Biggs, et les autres, je m'en fiche pas mal. Ce que j'adore, c'est les teintures pour cheveux -actuellement je porte une nuance "Aubergine ardente".
J'ai aussi une passion pour ma copine Goose. Goose se définit comme une existentialiste absurdiste. En d'autres termes, elle trouve l'existence absurde. Mais toutes les deux -et ça, c'est pas absurde- on craque pour Neil. Et voilà que Goose a écrit une chanson pour lui. Avec un titre nul : Chansons pour Neil. Ils sortent ensemble maintenant.
Et moi je deviens cinglée, mais alors, complétement cinglée.

Mon avis : J'allais dire "c'est une excellente suite !" mais je dois dire à la place, "c'est un excellent début !" Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais au mois d'août, j'avais chroniqué le tome 2 sans avoir lu celui-là et cela ne m'avait pas gênée. Bref, passons à mon avis sur le roman. :)
 
On suit la vie de Charlotte (Lottie) Biggs. Elle a une vie pour le moins mouvementée ! Sa meilleure amie sort avec Neil, elle se teint les cheveux, elle a un immense devoir d'anglais et pour couronner le tout, elle se fait prendre à voler dans le magasin où elle travaille !
 
J'ai adoré le début du roman car c'est une ambiance légère et sympa. Lottie nous parle de ce quelle aime (les orangs-outans), de sa ville et des magasins (elle prend beaucoup de plaisir à critiquer les noms des boutiques)... C'est super agréable à lire ! Puis, de façon très délicate et subtile, Hayley Long nous emmène lentement sur un sujet plus difficile et plus sérieux. Au départ, on rigole des bizarreries de Lottie, ça amuse beaucoup. Mais par la suite, on découvre qu'elle souffre d'une maladie sérieuse et pas rigolote du temps. J'ai admiré la subtilité de l'auteure. Le changement s'est fait de façon remarquable. Attention, il ne faut pas comprendre que l'on ne va plus rigoler par la suite, bien au contraire ! L'humour est toujours présent. D'ailleurs, je tiens à féliciter l'imagination de l'auteure pour tout ces noms de teintures farfelus !
 
Lottie est donc une jeune fille, qui se découvre très attachante. Je me suis reconnue plusieurs fois en elle. Ses ennuis m'ont amusée mais aussi beaucoup touchée. La relation que Lottie entretient avec sa mère est aussi très intéressante. La culpabilité que ressent cette mère suite au mal-être de sa fille est émouvante. Au final, tout le monde change dans ce roman. Et bien-sûr, Lottie trouve le grand amour ! (Un certain grand amour au cuisses viriles et poilues... o.o).
 
J'ai donc adoré ce roman, comme le second. Je suis très heureuse d'avoir découvert cette saga dans ma bibliothèque car elle m'a permis de passé d'excellents romans ! Je vous recommande les aventures de Lottie Biggs. Elles sont drôles, touchantes, rocambolesques, tirées par les cheveux, tristes mais surtout, passionnantes.
 
Ma note :
 
 
"Je m'appelle Lottie Biggs et j'aurai quinze ans dans trois semaines. Au collège, la plupart des gens m'appellent Lottie-la-pas-si-bien-lotie. Je n'ai jamais trouvé ça très drôle. Je mesure un mètre cinquante-trois et demi. Ma nuance de cheveux actuelle est "Aubergine ardente" - c'est moins joli que "Potiron pétulant", mais ça vaut quand même mieux que la drôle de couleur jaunasse que j'ai testée la semaine dernière."
 
"La vérité, c'est que je ne voulais pas cesser de rire parce qu'une terrible crainte venait de s'emparer de moi : si je cessais de rire, je me mettrais à pleurer."
 
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
http://helran.fr/lecture/wp-content/uploads/2013/01/challenge-170-300x199.jpg
 
Idée n°138 : Quelque chose que l'on peut allumer et éteindre (le casque sur la couverture).
 
Retrouvez mon avis sur le tome 2 ici.

6 commentaires:

  1. Elle à l'air super cette bd dis moi *o*

    RépondreSupprimer
  2. J'ai vu le tome 2 à la médiathèque, si je le retrouve, why not ?

    RépondreSupprimer
  3. C'est effectivement une superbe série, légère à lire même si le sujet est plus grave ! J'ai surtout beaucoup aimé les petit dessins dedans ;) !!

    RépondreSupprimer