vendredi 16 août 2013

Chronique #49 : Strom tome 3 : La 37ème prophétie d'Emmanuelle et Benoît de Saint Chamas


Titre : Strom tome 3 : la 37ème prophétie.
Auteurs : Emmanuelle et Benoît de Saint Chamas
Edition : Nathan
Nombre de pages : 286

Résumé : Aux quatre coins de la planète, les Chevaliers de l'Insolite utilisent les pouvoirs du Strom pour dissimuler au commun des mortels l'existence de mondes invisibles.
Mais l'Organisation est en émoi : la trente-septième et dernière prophétie du grand astrologue Nostradamus, jusqu'alors tenue secrète, va lui être révélée.
Les jumeaux Raphaël et Raphaëlle, apprentis Chevaliers, se préparent au pire...

Mon avis :
 
J'ai fini le dernier tome de la trilogie Strom. Je l'ai lue dans le cadre du Baby challenge jeunesse 2013 et j'en suis très contente ! En effet, cette saga a été une agréable découverte en terme de lecture mais aussi une découverte de moi-même car ayant lu avant plusieurs romans sur des organisations secrètes et n'ayant pas aimé, je suis contente d'avoir retenté l'expérience !
Dans ce dernier tome, nos jumeaux travaillent afin d'obtenir des PPDS, à savoir, des Points Pour Devenir Séide. Mais, la dernière prophétie de Nostradamus va bouleverser l'ordre des choses et sera peut-être à l'origine de la fin du monde...
J'ai retrouvé avec plaisir l'originalité de l'histoire. L'intrigue se poursuit, avec toujours autant crédibilité. Les mystères et énigmes sont toujours présents, pour mon plus grand plaisir ! Leur course contre la montre est intéressante. Dans cette nouvelle aventure, les personnages s'unissent encore plus et sont prêts à tout pour sauver le monde. Leur force commune est vraiment l'un des principaux atouts dans cette enquête. C'est principalement la force gémellaire qui va jouer un rôle important dans ce dernier tome. Raphaël et Raphaëlle sont capables de prendre des décisions ensemble pour aider leur amis, au péril de leur vie. J'admire leur courage !
A travers ce tome, je suis passée par les rires, les larmes, la colère. Un cocktail de sentiments et d'émotions délicieux ! J'ai toujours autant apprécié les personnages. Le seul point négatif est l'absence de Suzanne : on la voit très peu dans ce tome. J'ai trouvé cela dommage car c'est un personnage plein de ressources !
J'ai adoré la fin ! S'il y avait eu quelques pages en plus pour nous en apprendre plus sur la relation amoureuse et sur le réveil des personnages, cela aurait été parfait ! Néanmoins, cette fin reste un peu énigmatique et surtout délicate. Le manque de détails est aussi un point positif car nous pouvons nous imaginer la suite.
Pour finir, je vais évoquer la plume collective d'Emmanuelle et Benoît de Saint Chamas, un couple au style adorable. Leur écriture est toujours aussi agréable. Elle est simple mais fluide, tout est toujours compris. Ce couple a le pouvoir de nous faire voyager, une chose que j'apprécie grandement dans mes lectures. C'est donc avec plaisir que je lirai d'autres œuvres du couple !
Je vous recommande grandement cette saga, qui peut paraître assez enfantine au début mais qui, au final, est pleine de sagesse. J'ai failli verser une larme en fermant le livre ! J'ai passé de merveilleux moments avec le Strom !
 
Ma note :
 
 
"-Mais c'est dégueulasse ! s'indigna Raphaëlle. Je ne vais pas perdre 50 points à cause de ce triple cornichon ! Je n'ai pas fait d'erreur, moi !
-Trrriplee corrrnichon ! répéta Sparadrap en arrivant dans le salon, attiré par les cris.
Tristan fit signe à sa filleule de se calmer.
-Je te rappelle que vous avez choisi l'option "défi solidaire", dit-il. Et vous savez très bien ce que ça veut dire : vous gagnez tous les deux ou vous perdez tous les deux. Donc que tu le veuilles ou non, Raphaëlle, c'est comme ça.
La stromillone ouvrit la bouche, mais son parrain ne lui laissa pas le temps de protester.
-Et si tu veux perdre aussi des points cachés, vas-y, continue à râler.
Il lui ébouriffa les cheveux en concluant :
-Allez, ce n'est pas la fin du monde. Et comme disait le grand Corneille, A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.
Assis en tailleur au beau milieu du salon, le komolk semblait ravi.
Il se mit à applaudir.
Deux coussins traversèrent la pièce et vinrent s'écraser sur sa figure."
 
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
http://img600.imageshack.us/img600/2981/jeunesse.png

 
7/20
 
Retrouvez mon avis sur le tome 1 ici.
Retrouvez mon avis sur le tome 2 ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire