mardi 30 juin 2015

Chronique #198 : La voleuse de livres de Markus Zusak

 
INFOS :
 
→ Titre : La voleuse de livres
→ Auteur : Markus Zusak
→ Edition : Pocket Jeunesse
→ Nombre de pages : 560
→ Prix : 19,90 euros
 
→ Résumé : 1939. En Allemagne nazie. Le pays retient son souffle. La mort n'a jamais été aussi occupée et jamais elle ne le sera autant.
Un roman où il est question :
d'une fillette
de mots
d'un accordéoniste
de fanatiques
d'un boxeur juif
d'un certain nombre de vols...
C'est la Mort elle-même qui raconte cette histoire. Dotée d'un humour noir, sarcastique, mais compatissant, elle est témoin de la folie des hommes. Tout semble perdu d'avance, sauf quand se distinguent des enfants rebelles et des Allemands qui n'obéissent pas aux règles...
Quand la Mort vous raconte une histoire, vous avez tout intérêt à l'écouter !
 
 
MON AVIS :
 
Je pense que La Voleuse de livres est un roman dont tout le monde a déjà entendu parler, c'est presque devenu un "classique". L'été dernier, j'ai regardé le film adapté du livre et j'avais littéralement adoré. Ce fut un vrai coup de cœur (vous pouvez retrouver ma chronique sur le film en cliquant ici). J'avais donc décidé de lire rapidement le livre. C'est enfin chose faite, même si c'est dix mois plus tard ! Je vais essayer d'écrire du mieux possible cette chronique. Cela ne va pas être évident parce qu'il en existe déjà une quantité impressionnante et surtout, car cette lecture ne vous laisse pas indemne.
 
C'est l'histoire d'une fillette allemande, appelée Liesel Meminger, née durant la terrible période où Adolf Hitler est au pouvoir. Malheureusement, Liesel est séparée de sa mère pour aller en famille d'accueil. Durant le trajet en train qui l'amène chez les Hubermann, rue Himmel, Liesel côtoie la mort pour la première fois et cette rencontre va la bouleverser à jamais. Liesel atterrit donc chez Rosa et Hans Hubermann, ses parents adoptifs. Elle va se faire des copains comme Rudy ou Tommy mais elle va surtout apprendre à lire et ainsi devenir, la voleuse de livres.
 
Les personnages sont tous, sans aucune exception, parfaitement construits et surtout, terriblement émouvants. Liesel est une petite fille extraordinaire, courageuse et très forte. Son histoire personnelle est horrible, véritablement, mais elle ne se laisse pas abattre. Elle est amoureuse des livres, elle relit sans cesse ceux qu'elle a et elle se lance même dans le vol de romans. Mais ce n'est pas méchant, c'est juste que les mots l'ont sauvée. Les livres peuvent aider, j'en ai toujours eu la conviction et cela se confirme avec ce roman. Rudy Steiner, le garçon aux cheveux citron, son meilleur ami est lui aussi un personnage adorable. Le relation entre ces deux personnages est vraiment intéressante et mignonne. Ils n'arrêtent pas de se taquiner, de se chamailler mais au fond, ils feraient tout l'un pour l'autre. Je pense que Liesel a eu énormément de chance de tomber sur Rosa et Hans Hubermann. Ce sont deux personnages très différents et bien qu'ils n'aient pas la même façon de le montrer, ils aiment tous les deux Liesel très fort. Hans est un homme tellement bon, tellement gentil. Un autre personnage va être particulièrement attaché aux livres. Il s'agit de Max, le jeune homme juif caché par les Hubermann. Ce pauvre garçon vit dans la cave de la famille, dans le froid. Il voudrait sans cesse s'effacer, il s'excuse d'être un fardeau. Ce personnage m'a profondément bouleversée. Mais comment ne pas être touché par son histoire, son caractère, sa douleur encrée à jamais en lui ? Il est à la fois si fragile et si fort...
En fait, nous nous retrouvons avec une palette de personnages immense, tous différents les uns des autres mais tous très intéressants. Après, il y a bien sûr des personnages mauvais, de vrais salopards. Il ne faut tout de même pas oublier que le roman se déroule durant le IIIème Reich et beaucoup d'allemands sont de parfaits petits nazis. C'est par exemple le cas de Franz Deutscher, chef du groupe des Jeunesses Hitlériennes duquel Rudy fait parti. Mais après tout, les personnages comme lui ont existé. Tous les personnages, quels qu'ils soient, sont criants de vérité. Comment peut-on ne pas évoquer Frau Holtzapel et sa terrible douleur ? Cette malheureuse allemande a perdu son premier fils à la guerre et son second fils s'est suicidé, ne supportant pas la perte de son frère. J'ai été émue par tous ces protagonistes, parfois jusqu'aux larmes.
 
Le narrateur, qui est en fait une narratrice, est bien différent de tous les autres narrateurs qui puissent exister puisque c'est la Mort. C'est plutôt perturbant au départ. On est confronté à de nombreuses prolepses et analepses ainsi qu'aux pensées de la Mort. Mais on finit par s'y habituer et même par aimer. C'est glauque mais c'est vrai. Je ne sais pas trop comment expliquer mais je trouve que le style d'écriture de Markus Zusak est étrange. Pas étrange dans un sens négatif mais plus dans le sens étrange car peu commun. En fait, c'est difficile au départ de dire si l'on a aimé le roman ou non (surtout par rapport à l'atmosphère, à l'époque). Mais en y réfléchissant, je me suis rendue que oui, j'ai aimé ce roman, je l'ai adoré. C'est un roman très dur, je ne vais pas vous le cacher mais il est sublime. Véritablement sublime.
 
Je vous recommande de tout cœur de roman, il ne peut laisser personne indifférent. C'est un véritable coup de cœur, peut-être mon plus gros coup de cœur pour le moment de l'année 2015. Par contre, préparez les mouchoirs haha !
 
 
MA NOTE :
 
 
 
CITATIONS :
 
"Parfois, ça me tue, la façon dont les gens meurent."
 
"Le silence n'était ni le calme ni la quiétude. Ni la paix."
 
 
AUTRES AVIS :
 

16 commentaires:

  1. A chaque fois que je lis une chronique sur ce livre, j'ai envie de le relire !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai vu le film et j'ai adoré !Une vraie tuerie! ♥
    PS: trop joli ton blog comme ça! :)♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut absolument que tu le lises alors :D
      PS : Merci beaucoup ♥♥

      Supprimer
  3. La voleuse de livres est un de mes livres préférés :) Je suis donc contente que tu l'aies autant aimé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, je pense que cela va devenir également l'un de mes livres préférés ^^

      Supprimer
  4. J'avais adoré le film, du coup j'ai hâte de me lancer dedans, ce sera pour cet été :D j'espère que j'aurai moi aussi un coup de coeur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop chouette :D Je viendrai lire ta chronique ^^

      Supprimer
  5. Une lecture qui me tente beaucoup♥ ! :)

    PS : La nouvelle mise en page de ton blog est super chouette et agréable à lire *-* <3 Simple, mais classe♥

    RépondreSupprimer
  6. Ta chronique me donne très envie de lire le livre, mais je compte le lire avant de regarder le film :3

    RépondreSupprimer
  7. Je voulais le lire depuis un bon p'tit moment et ta chronique m'a encore plus donnée envie de le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu pourras le lire très vite alors !

      Supprimer