mardi 28 octobre 2014

Chronique #166 : Eleanor & Park de Rainbow Rowell


INFOS :

→ Titre : Eleanor & Park
→ Auteure : Rainbow Rowell
→ Edition : Pocket Jeunesse
→ Nombre de pages : 379
→ Prix : 19,90 euros

→ Résumé : 1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s'installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l'ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths... Et qu'importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.
 
Merci à Sandrine, du blog Au Fil des Mots pour cette lecture commune. Je suis vraiment désolée d'avoir mis autant de temps à le lire. ♥


MON AVIS :

L'intrigue : Eleanor est une jeune fille atypique, qui possède un style vestimentaire particulier, un physique qui ne correspond pas aux actuels canons de beauté et qui est persécutée au lycée. Elle vit avec sa mère, ses frères et sœurs et Richie, son horrible beau-père, qui lui pourrit la vie. Park est un jeune homme bien intégré malgré ses origines asiatiques (je ne porte aucun jugement particulier hein, c'est ce qui est dit dans le roman). Il mène une vie calme et plutôt joyeuse avec ses parents qui s'aiment très fort et son petit frère. Tout les sépare et rien n'aurait présagé à ce que ces deux adolescents se rencontrent et deviennent très vite indispensables l'un pour l'autre.

Les personnages : J'ai bien aimé les deux personnages principaux, surtout Park. C'est vraiment un garçon incroyable, je trouve. Au début, il est comme les autres et ne voit que le "négatif" chez Eleanor, c'est-à-dire qu'il la juge sur son apparence physique, son style vestimentaire... Mais finalement, il comprend très vite que les apparences sont trompeuses et il s'ouvre chaque jour un peu plus à la jeune fille. J'ai trouvé ça vraiment adorable et originale la façon dont ils apprennent à s'ouvrir l'un à l'autre, à travers les comics. Comme quoi, les passions peuvent vraiment rapprocher ! (D'ailleurs, nous pouvons en témoigner, nous, les bloggeurs ^^). De plus, on voit que Park s'attache très vite à Eleanor puisqu'il l'invite chez lui, la présente à ses parents... C'est vraiment le garçon parfait !
Par contre, j'ai eu beaucoup plus de mal à m'attacher à Eleanor. Je suis tout à fait d'accord pour dire qu'elle mène une vie pas facile, qu'elle n'a pas les meilleures conditions de vie qui soient etc. Mais pourtant, je l'ai trouvée égoïste. Plusieurs fois, je n'ai pas compris ses réactions vis-à-vis de ses frères et sœurs. Parce que oui, elle est dans la galère mais ses frères et sœurs sont dans le même bateau qu'elle et elle semble l'oublier par moments et adopte un comportement pas génial avec eux. Idem, elle n'est pas toujours très respectueuse avec Park alors que ce garçon est une vraie crème, il ne veut que l'aider. Elle a des sautes d'humeur que je n'ai pas toujours comprises et que j'ai trouvé injustifiées. Du coup, son comportement trop changeant m'a pas mal dérangée durant ma lecture ce qui fait que je n'ai pas spécialement apprécié Eleanor, à l'inverse de Park. Mais je tiens à dire que c'est une adolescente très courageuse et que j'ai tout de même admirée par son courage face à tout le harcèlement qu'elle vit !
La relation entre les deux personnages est très belle je trouve. C'est vraiment très plaisant de suivre la naissance des sentiments, comment ils évoluent de l'amitié à l'amour... Mais je l'ai trouvée tout de même un peu cliché. En fait, c'est très intéressant car les personnages ne sont pas comme dans les autres romans, ils ont des défauts, ne sont pas "parfaits" (dans le sens où la fille n'est pas une bombasse et le garçon un mec bodybuildé ahaha (prenez cette phrase au second degré)). Mais justement, c'était un peu trop selon moi, à chercher trop l'originalité, ça m'a un peu dérangée. Mis à part ça, ils sont super mignons ! 
Quant aux autres personnages, que dire à part que la majorité d'entre eux sont de vraies saletés, pour lesquels il est impossible d'éprouver de la sympathie ? J'ai trouvé les parents de Park très cools, ils acceptent bien Eleanor et ils ont un comportement génial. Car je vous assure que ce ne sont pas tous les parents qui seraient prêts à faire tout ce qu'ils font pour l'aider.
 
L'action/l'histoire : Il n'y a pas tellement d'action dans le roman puisqu'on suit le quotidien des deux adolescents, leur vie au lycée et chez eux. Il n'y a pas de gros rebondissements, l'intrigue évolue au fil de leurs sentiments. D'ailleurs, j'ai bien aimé le fait que ce soit le premier amour pour les deux personnages car du coup, tout n'est pas parfait et ils font des erreurs. Enfin, j'ai beaucoup aimé le contexte, les années 80 car forcément ils n'ont pas tous les moyens technologiques actuels pour communiquer. Pas de SMS, de Skype, d'emails, de photos snapchat... Non, c'est le bon vieux téléphone quand ils ont le droit de téléphoner, les sorties et le lycée ! C'était vraiment très intéressant de suivre cette relation. Par contre, j'ai trouvé que c'était parfois un peu long et qu'il ne se passait pas grand chose. J'ai été très surprise par la fin. En fait, on la connaît déjà mais je ne l'avais pas imaginé de cette façon et en refermant le livre, j'avais un petit goût d'inachevé.

Le style/l'écriture : Rainbow Rowell écrit magnifiquement bien. J'ai trouvé plusieurs passages vraiment sublimes, il y a des citations qui m'ont énormément marquée. En plus, il traite de sujets très durs, le harcèlement, les violences conjugales... et il le fait avec justesse puisqu'on ne tombe jamais dans le pathos.

La couverture : Cette couverture est incroyablement jolie, elle reflète tout à fait l'univers du livre.

En résumé : Eleanor & Park est une bonne lecture mais c'est loin d'être un coup de cœur comme pour beaucoup d'autres. Je crois que j'ai tellement entendu de bien dessus que j'en attendais trop et c'est vraiment dommage. J'ai un peu l'impression d'être passée à côté de quelque chose mais tant pis ! En tout cas, je lirai d'autres romans de Rainbow Rowell avec grand plaisir, pour redécouvrir sa sublime écriture.


MA NOTE :

 
 

CITATIONS :

"Elle avait manqué à ses yeux, autant qu'au reste de son corps. Il voulait courir vers elle et lui dire... lui dire à quel point il était désolé et à quel point il avait besoin d'elle."

"La première fois qu'il lui avait pris la main, il avait su."

"Je ne t'aime pas bien, Park, a soufflé Eleanor, et pour une fois elle semblait vraiment le penser. Je... (sa voix n'était plus qu'un souffle) je crois que je vis pour toi. "


AVIS DE MA PARTENAIRE :
 

lundi 27 octobre 2014

C'est lundi, que lisez-vous ? #161

 
Rendez-vous initié par Mallou, qui s'est inspiré de It's Monday, what are you reading ? de One Person's Journey Trough a World of Books.
Le récapitulatif des liens se fait sur le blog de Galleane.
 
Ce que j'ai lu la semaine dernière :
 
J'ai lu Quelqu'un comme toi de Sarah Dessen. Une fois de plus, ce fut une très bonne lecture, j'aime de plus en plus cette auteure ! J'ai également lu Vers le bleu de Sabrina Bensalah. J'ai aussi beaucoup aimé. Les chroniques seront postées cette semaine si tout va bien ^^
 
 
 
Ce que je suis en train de lire :
 
Je suis sur Madame Bovary de Gustave Flaubert depuis plusieurs jours. Je vais essayer de le finir pour mercredi même si ce n'est pas gagné vu que je ne serai pas chez moi cet après-midi ni demain alors je ne sais pas si je vais beaucoup lire x)
 
 
Ce que je lirai ensuite :
 
Je compte lire Black like me de John Howard Griffin, pour mon cours de littérature anglaise. Je dois le lire pour le 8 décembre mais je préfère m'y prendre en avance car j'ai un travail à faire dessus. Je lirai parallèlement Miss Peregrine et les enfants particuliers tome 2 de Ransom Riggs, parfait pour Halloween :)
 

vendredi 24 octobre 2014

Chronique #165 : La gueule du loup de Marion Brunet


INFOS :

→ Titre : La gueule du loup
→ Auteure : Marion Brunet
→ Edition : Sarbacane
→ Collection : X'Prim
→ Nombre de pages : 229
→ Date de sortie : 27 août 2014
→ Prix : 15,50 euros

→ Résumé : Madagascar, soleil, plage et rythme de croisière pour Lou et Mathilde, 18 ans tout ronds et le bac en poche. Puis vient le chaos. Tic-tac, tic-tac fait le crocodile qui traque ses proies, mettant à rude épreuve l'amitié dans une course-poursuite humide et tropicale contre la mort... Dès lors, Mathilde et Lou vont très vite comprendre ce que grandir veut dire.

Merci aux éditions Sarbacane pour l'envoi.


MON AVIS :

L'intrigue : Nous suivons Lou et Mathilde, deux jeunes femmes aux caractères complètement différents mais pourtant liées par une très solide amitié. Lou est calme, posée et attachée à son confort tandis que Mathilde est dynamique, toujours à la recherche d'aventures et de sensations fortes. Mais elles se sont mis d'accord pour partir à Madagascar et fêter leur obtention du baccalauréat. Elles comptent bien profiter comme il se doit de leur dernier été avant les études supérieures. Mais alors qu'elles pensaient vivre des vacances idéales sur une île paradisiaque, leur voyage se transforme vite en cauchemar à cause de mauvaises rencontres...

Les personnages : J'ai autant aimé Lou que Mathilde. Elles sont extrêmement différentes mais elles se complètent parfaitement. Lou a besoin de l'agitation et de la folie de Mathilde aussi bien que cette dernière a besoin du calme et de la rationalité de sa meilleure amie. En fait, ce sont deux personnages tout à fait réalistes. Je me suis énormément reconnu dans ces deux adolescentes, que ce soit par rapport à leurs rêves, leurs espoirs ou leurs caractères. Je vais moi-même passer le baccalauréat à la fin de l'année et je partage leur état d'esprit sur leurs projets de vacances, pour qu'elles soient inoubliables, pour qu'elles marquent la fin d'une époque et leur vision sur le futur, ce qu'il se passe après le lycée, comment leur amitié va survivre. Ce sont deux personnages qui paraissent réels, je me suis donc énormément attachée à Mathilde et Lou.
J'ai également beaucoup aimé Fanja. C'est une jeune Malgache très courageuse, qui n'a qu'une parole. Sa façon d'être et sa culture tout à fait différente de la nôtre m'ont beaucoup plu. Je l'ai trouvée très attachante !

L'action/l'histoire : J'ai complètement adoré l'histoire. L'histoire a le don de nous plonger totalement dans l'action, dans cette terrible course poursuite qui s'engage entre les trois jeunes femmes et ce monstre. Il y a énormément de suspense, je ne savais pas à quoi m'attendre jusqu'à la fin du roman. Cette fin m'a d'ailleurs convaincue ! Par ailleurs, j'avais la totale impression d'être moi aussi sur cette île de Madagascar.

Le style/l'écriture : En rebondissant sur ma dernière phrase, je trouve que l'auteure possède un véritable don pour les descriptions puisque beaucoup d'entre elles font hypotypose. C'est-à-dire qu'elles sont tellement réalistes qu'on se retrouve au cœur de Tananarive ou du marché. On voit toutes ces couleurs, on sent toutes ces odeurs si différentes de notre quotidien, on respire l'air malgache. Je trouve ça juste hallucinant et rien que pour ce détail, pour avoir la totale impression de voyager moi aussi, ce livre est un coup de cœur. Mais la force de ce roman ne repose pas seulement sur les supers personnages et l'atmosphère envoutante, elle repose également sur le style de l'auteure. Il est à la fois léger et glaçant. Le thriller que nous a créé Marion Brunet est effrayant, paralysant. Je vous avoue que j'avais peur en lisant le roman, je craignais cet ignoble personnage masculin, ce qu'il s'apprêtait à faire. Ma meilleure amie Audrey du blog Le Souffle des Mots pourra vous le confirmer puisqu'en lisant ce roman, je lui envoyais des messages en lui disant que j'étais totalement flippée ! Les passages en italique, à chaque début de chapitres sont champions dans cette catégorie car on ne sait pas à qui ils se rapportent, nous sommes dans une interrogation constante. Et même si c'est effrayant, qu'est-ce-que c'est plaisant !

La couverture : J'aime beaucoup cette couverture, qui respire la fraicheur, la liberté, l'amitié, le bonheur, les vacances. Mais il faut toujours se méfier des apparences...

En résumé : La Gueule du loup est un gros coup de cœur. C'est un thriller passionnant, qui vous entraînera dans une folle course à travers Madagascar, qui vous fera à la fois voyager et frissonner. Je vous le recommande de tout cœur. Je remercie sincèrement Juliette et les éditions Sarbacane pour cet envoi, pour cette perle !


MA NOTE :

 


CITATIONS :

"Elle s’égare. Son imagination lui souffle des bouts de poèmes exaltés. Sa mère le lui répète assez souvent, pourtant : de la demi-mesure en toute chose, Mathilde ! Et puis quoi encore ? Un demi-bonheur ? Des demi-amis ? Et pourquoi pas une demi-vie tant qu’on y est ? "

"Elle n’a peur de rien, Mathilde, jamais. Elle ne se démonte pas. Elle plonge, elle court, se jette. Dans les vagues, dans la vie, dans les bras des mecs, dans leur lit, dans l’alcool, les plans foireux, l’aventure. Plus c’est casse-gueule et plus elle y va. Lou, ça la rend dingue."

AUTRES AVIS :