vendredi 25 juillet 2014

Chronique #143 : L'été des secondes chances de Morgan Matson

 
Titre : L'été des secondes chances
Auteure : Morgan Matson
Edition : Hachette
Collection : Bloom
Nombre de pages : 414
Date de sortie : 11 juin 2014
 
Résumé : Taylor a une manière bien à elle de traiter ses problèmes personnels : elle les fuit.
Mais lorsque son père, atteint d'un cancer, décide de passer son dernier été en famille dans leur maison de vacances, la jeune fille ne peut se dérober.
C'est là, cinq ans plus tôt, qu'elle a laissé sa meilleure amie, Lucy, et son premier amour, Henry. Avec la ferme intention de ne plus jamais les revoir.
Cet été est celui de tous les souvenirs... et des secondes chances ?
 
Mon avis : Je tiens à remercier chaleureusement les éditions Hachette de cet envoi car ce roman est une petite perle, comme on aime en découvrir en lisant, une perle que l'on souhaite ne jamais terminer. Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin et pour ce roman, les larmes ont coulé. Pourtant, mon début de lecture fut plutôt laborieux. En effet, je l'avais commencé en colonie et je ne comprenais rien à ce que je lisais, je ne retenais pas les prénoms... (je reconnais ne pas avoir été très concentrée). Je l'ai donc recommencé en rentrant chez moi, je lui ai donné une seconde chance (quel jeu de mots !) et je ne regrette en rien cette décision.
 
On suit l'été de Taylor, qui retourne dans la maison familiale pour les vacances. Mais cet été est le dernier pour son papa, atteint d'un cancer du pancréas. C'est le dernier été qu'ils passeront tous ensemble, il faut donc profiter de chaque instant pour qu'ils restent à jamais gravés. En plus de devoir affronter la maladie de son père, Taylor va revoir son ex meilleure amie et son ex petit ami, qu'elle avait laissés cinq plus tôt sans jamais les revoir. J'ai souvent eu des coups de cœur livresques, pour diverses raisons : un personnage, une histoire, un sentiment que j'ai ressenti... Pour ce roman, c'est l'émotion, intense, qui en fait un coup de cœur. Tout au long de ma lecture, j'ai eu la gorge nouée car j'avais peur. J'avais horriblement peur, je redoutais intensément le moment où le père de Taylor disparaîtrait. Au départ, personne ne parle de la maladie, cela reste tabou. Et je pense que cela arrange tout le monde dans la famille. Mais au bout d'un moment, cela devient trop dur à garder pour soi, le silence nous brise et on craque. On pleure. On parle. On crie. On regrette. Puis on décide de se donner à fond, de profiter de chaque instant. Et on va mieux, on se redonne un but. C'est ce que Taylor fait et j'ai adoré la voir évoluer, découvrir ses émotions. Elle redécouvre son père durant cet été, comme lors de leurs petits déjeuners en tête à tête. J'ai trouvé ces passages terriblement touchants. A un moment, je me suis demandée ce que je ferais à la place de Taylor, comme je le vivrais, ce que je dirais à mon père. Mais j'ai à peine pu y penser quelques minutes car l'émotion était trop forte et c'est la première fois que j'ai pleuré avec ce roman... Je n'ai pas les mots pour dire à quel point cette histoire m'a émue mais tout ceux qui ont lu le roman pourront comprendre quel genre d'émotion nous traverse avec cette lecture. Cela vire à l'indicible.
 
Mais ce roman ne comporte pas que cette tragique histoire de maladie, on découvre aussi pourquoi Taylor redoutait tant de revenir dans sa maison de vacances et ce qui s'est vraiment passé avec Lucy et Henry. Les explications viennent tardivement dans le roman et je m'attendais à quelque chose de plus "grave". Mais d'un côté, je me dis que c'est mieux que ce ne soit pas trop grave car Taylor a déjà sa dose vu la tragédie qui touche sa famille.
 
J'ai beaucoup aimé tous les personnages, et c'est une chose très rare. Ils m'ont tous plu chacun à leur façon : Warren et son intelligence, Gelsey et son innocence, le grand-père de Taylor et sa lucidité... J'ai bien-sûr une préférence pour Taylor car c'est le personnage principal et qu'on grandit vraiment avec elle mais tous les personnages sont attachants. C'est une sacrée prouesse de la part de l'auteure. D'ailleurs, la plume de cette dernière est juste splendide. En plus d'être fluide, le texte est simple. Cette simplicité participe au premier chef de l'émotion qui s'en dégage car on ne rentre pas dans le pathos mais ce n'est pas pour autant que la réalité nous est cachée. En fait, Morgan Matson a réussi à trouver le juste milieu, tout est parfait.
 
J'espère que ma chronique vous décidera à le lire car il en vaut vraiment, vraiment la peine. Les sujets sont des lieux communs, c'est certain, mais ils sont tellement bien exploités qu'on a l'impression de lire des histoires inédites. L'été des secondes chances est un coup de cœur, je ne suis pas prête d'oublier ce roman.
 
Ma note :
 
 
 
"Fuir était devenu ma solution préférée face à la contrariété. C'était devenu une telle manie que lorsque j'annonçais, en larmes sur le pas de la porte, que je partais à tout jamais, ma mère se contentait d'opiner et de me dire, avec à peine un regard, d'être à l'heure pour le dîner."

14 commentaires:

  1. Ce livre, ce livre, ce livre.. ♥♥♥

    RépondreSupprimer
  2. Je suis en train de le lire ^^ Très belle chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Léa, j'espère que tu apprécies ta lecture ;)

      Supprimer
  3. J'ai lu de très bon avis sur ce roman et ça me donne vraiment envie de le découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, je pense que tu ne le regretteras pas ^^

      Supprimer
  4. Je l'ai beaucoup aimé, mais pas autant que toi :)

    RépondreSupprimer
  5. J'ai lu tellement d'avis élogieux !! ^^

    RépondreSupprimer
  6. Pffiou je n'entends que du trèèès positif sur ce livre ! Il me le FAUT :p

    RépondreSupprimer
  7. J'ai adoré ce livre et comme toi j'ai été très émue, Morgan Matson arrive à nous plonger dans une ambiance douce-amère, et ses personnages sont fabuleux. J'ai d'ailleurs commandé un autre de ses livres qui doit arriver demain j'ai trop hâte ! *_*

    RépondreSupprimer