mercredi 23 juillet 2014

Chronique #142 : Quatre filles et un jean, le dernier été d'Ann Brashares


Titre : Quatre filles et un jean, le dernier été
Auteure : Ann Brashares
Edition :  Gallimard Jeunesse
Nombre de pages : 405

Résumé : Après leur première année loin de chez elles, à l'université, Carmen, Tibby, Bridget et Lena ont chacune des projets différents pour l'été :
CARMEN participe à un festival de théâtre. Persuadée de n'être bonne qu'à s'occuper des décors, elle est la première surprise lorsqu'elle se fait repérer pour ses talents d'actrice. Mais Julia, sa nouvelle amie, semble tout à coup bien distante...
TIBBY reste au campus à New York pour suivre un séminaire d'écriture et de scénarios et file le parfait amour avec Brian, jusqu'à ce que... tout se complique.
BRIDGET part en Turquie sur un chantier de fouilles archéologiques. Elle tombe sous le charme de Peter, trente ans, marié, père de famille...
LENA suit un atelier de dessin en compagnie d'un élève particulièrement doué et plutôt beau garçon, Léo, qui pourrait bien lui faire oublier Kostos...
Ce dernier volet laisse les quatre filles au seuil de leur vie d'adulte. C'est l'heure des grandes questions et, parfois, des déceptions. Mais une chose est sûre : avec ou sans le jean, leur amitié restera éternellement dans le bleu.

Mon avis : J'avance lentement mais sûrement dans cette agréable saga du jean magique. Dans ce quatrième tome, nos quatre meilleures amies se retrouvent après avoir passé une année loin les unes des autres puisqu'elles ont quitté le lycée afin d'entrer à l'université. Cette première année loin de chez elles aura été plus ou moins laborieuse selon les filles mais nous pouvons dire qu'elles sont toutes les quatre très contentes de retrouver leur ville et leur famille. Mais les filles le savent mieux que personne, l'été est le moment de l'année où tout est possible et où tout peut basculer très rapidement. Entre nouvelles rencontres, mensonges, déceptions et vacances, cette suite de Quatre filles et un jean est à la hauteur de mes attentes !
 
Les filles ont chacune évolué durant cette première année d'études supérieures et j'ai eu de bonnes comme de mauvaises surprises en découvrant ce qu'elles sont devenues. Tibby est un personnage que je n'ai jamais vraiment aimé même si dans le troisième tome, je l'avais trouvé plus adulte qu'avant. Dans ce tome-ci, toute mon affection pour Tibby s'est évanouie car je l'ai trouvée carrément immature. Je m'explique. Elle vit le parfait amour avec Brian et ils décident de faire l'amour, les deux étant d'accord. Sauf que cette première expérience intime ne se passe pas comme prévu et Tibby rejette toute la faute sur Brian, en arrivant presque à se convaincre que finalement, elle ne voulait pas et que Brian l'a limite forcée. J'ai trouvé ce comportement carrément hallucinant ! J'avais vraiment envie de la secouer par les épaules en lui disant "Tu as 19 ans maintenant, il faut assumer et ne pas toujours rejeter la faute sur les autres !". Bref, elle m'a énervée au plus haut point et rien de ce qu'elle a fait par la suite n'a pu rattraper son comportement complètement incompréhensible.
 
A l'instar de Tibby, Carmen est l'une des filles que j'aime le moins et elle m'a agréablement surprise dans cette suite. On la retrouve complètement changée par sa première année à l'université. Elle n'est plus la jeune fille exubérante, au fort caractère et au déhanché d'enfer. Elle est devenue beaucoup plus discrète et surtout, elle se retrouve bien seule. Elle a bien une amie, Julia, mais je ne sais pas vraiment si l'on peut appeler ça une amie vu qu'elle semble n'être heureuse que lorsque Carmen va mal... Je l'ai trouvée parfois un peu candide et c'est d'ailleurs ce trait de caractère très enfantin qui m'a touchée. Heureusement, on retrouve un peu de notre Carmen explosive à la fin du tome. Mais j'ai tout de même beaucoup apprécié de découvrir cette nouvelle facette de sa personnalité.
 
Comme dans le tome précédent, Lena m'a un peu ennuyée. Elle change beaucoup, elle se libère un peu mais au final, je la préférais avec son côté prude car c'était Lena, et personne d'autre. Elle pense encore et toujours à Kostos, ce garçon qui lui fait tourner la tête depuis quatre ans maintenant. J'aime beaucoup leur relation compliquée mais je commence à m'en lasser un peu...
 
Enfin, Bee. Ma petite Bridget, celle que je préfère depuis le début. Elle a aussi changé dans ce quatrième tome car je trouve qu'elle est devienue sacrément mature. Elle m'a surprise car je la connaissais dynamique et compétitrice mais on se rend compte que cela peut également être une personne calme et concentrée. Une fois de plus, elle a conquis mon cœur.
 
Mes avis sur les filles évoluent donc de tomes en tomes. Même si parfois ils sont plutôt négatifs, cela n'empêche pas que j'adore lire leurs petites histoires et que je passe des moments délicieux en leur compagnie ! Ce quatrième tome est donc une réussite et je tiens à féliciter Ann Brashares qui au bout de quatre tomes, arrive toujours à tenir le lecteur en haleine. J'ai vraiment hâte de lire l'ultime tome, d'autant plus qu'on m'a dit qu'il était magnifique (Marinette, Sophia, Mathilde et Fanny, je parle bien de vous :p). Une chose est sûre, je terminerai cette saga cet été !

Ma note :
 
 
 
"Il y a des gens qui n'arrêtent pas de tomber amoureux. Et d'autres ont l'air de ne pouvoir le faire qu'une seule fois."
 
"On ne peut pas toujours faire cohabiter son passé et son avenir."
 
Retrouvez mon avis sur le tome 1 ici.
Retrouvez mon avis sur le tome 2 ici.
Retrouvez mon avis sur le tome 3 ici.
Retrouvez mon avis sur le tome 5 ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire