dimanche 15 juin 2014

Chronique #136 : Le Garçon d'en face de Meg Cabot

 
Titre : Le Garçon d'en face
Auteure : Meg Cabot
Edition : Hachette
Collection : Bloom
Nombre de pages : 393
 
Résumé : Célibataire, Melissa tient la rubrique des potins d’un quotidien new-yorkais. Lorsque sa voisine de palier est agressée et se retrouve à l'hôpital, Mélissa propose de veiller sur son 3-pièces et son danois. Vite débordée par l'animal, elle appelle à la rescousse le neveu de sa voisine qui promet d'occuper l'appartement. Mais celui-ci se fait remplacer par un ami : le jeune homme qui tient la rubrique "people" du quotidien concurrent. Entre Melissa et son voisin, la guerre est déclarée... (Source : Babelio).
 
Mon avis : Avant de vous donner mon avis, je tiens juste à souligner que Le Garçon d'en face est une réédition c'est-à-dire qu'il est sorti initialement en 2007, sous le titre Melissa et son voisin. Ce roman est sous forme épistolaire : tous les personnages communiquent par mails.
 
Un beau jour, alors que Mel s'apprête à partir au travail, elle entend Paco, le chien de sa voisine aboyer beaucoup plus longtemps qu'habituellement. Voulant savoir ce qui se passe, elle se rend chez sa voisine, Mme Friedlander et découvre cette dernière allongée sur le sol, inanimée. Mme Friedlander est emmenée d'urgence à l'hôpital, pour une durée indéterminée. Mel, quant à elle, doit s'occuper des animaux de la pauvre dame. Mais très vite, elle se laisse débordée car le fait de s'occuper des animaux de sa voisine la met en retard tous les matins et le renvoi la menace. Pour stopper cette drôle de situation, Mel contacte l'unique membre de la famille de Mme Friedlander, Max, son neveu. Ce dernier dit qu'il va faire son possible pour venir rapidement et s'occuper des animaux. Mais tout se déroule de travers et Mal va faire une rencontre pour le moins surprenante...
 
J'ai adoré Mel, c'est une femme très attachante. Elle est très présente pour les autres, à leur écoute, elle est généreuse et drôle. Mais malgré ses qualités, Mel a très peu confiance en elle et elle est sans cesse envahi par les doutes. Malheureusement, beaucoup de personnes l'ont trahie et elle a beaucoup de mal à accorder entièrement sa confiance. Je l'ai adoré car c'est un personnage très réaliste. En plus, son lien avec Nadine, sa meilleure amie est très touchant. On se serait vraiment cru dans une vraie correspondance entre deux meilleures amies tellement leurs sujets de conversation sont des sujets de conversations qu'ont vraiment des meilleures amies. Quant aux autres personnages, je ne peux pas trop en parler pour éviter de vous spoiler mais je peux vous dire que John est un très bon garçon selon moi, je l'ai trouvé sincère.
 
Le plus de ce roman est l'humour : on en trouve partout ! De la première page à la dernière, il y a toujours quelque chose qui prête à sourire voire à rire franchement. J'ai beaucoup ri lors des mails que Brittany et Haley envoient à John : elles écrivent en lettres majuscules et ce qu'elles disent est franchement hilarant ! J'ai beaucoup aimé l'histoire du trou dans la chaussée aussi... Je peux vous citer des dizaines de passages drôles.
 
Au niveau de la correspondance, j'ai eu un peu de mal au début avec tous les personnages mais je me suis très vite repérée. Je trouve que c'est un choix ingénieux car l'intrigue principale est autour de John et de Mel et justement, on peut voir d'autres personnages en parler entre eux, dans leur dos grâce aux mails. Par ailleurs, il y avait parfois quelques mails assez romancés mais c'était toujours dans la juste mesure. Meg Cabot a vraiment géré !
 
En lisant ce roman, je m'attendais vraiment à passer un bon moment et pari réussi ! L'histoire ne restera pas gravée dans ma mémoire mais j'ai beaucoup aimé, en particulier grâce à beaucoup d'humour et au personnage de Mel. Je vous recommande ce roman, c'est vraiment sympa pour se détendre et pour l'été !
 
Ma note :
 
 
"Comment peux-tu laisser entrer chez toi quelqu'un que tu n'as jamais vu? Si ça se trouve, c'est le tueur en série que j'ai vu dans inside Edition ! Celui qui enfile les vêtements de ses victimes et fait un tour avec après avoir découpé le cadavre en petits morceaux.
Si tu ne nous appelles pas, papa et moi, dans l'heure, je téléphone à la police."

10 commentaires:

  1. Il est dans ma PAL, hâte de voir !

    RépondreSupprimer
  2. D'accord, en lisant le résumé je me disais "ça me dit quelque chose". J'ai en effet lu la version de 2007 "Mélissa et son voisin". J'aime beaucoup Meg Cabot. Son style d'écriture me permet de me détendre entre deux lectures de classiques. Cette histoire m'avait plu avec l'insertion de mails, c'était original :-)

    RépondreSupprimer
  3. J'avais beaucoup aimé ce roman. Une lecture fraîche, qui passe bien

    RépondreSupprimer
  4. Ah ça donne bien envie dis donc ! ^^

    RépondreSupprimer
  5. ah j'ai lu ce livre l'année dernière il me semble, je me souviens avoir passé un très bon moment, tout comme toi ce n'est pas une lecture qui restera graver mais c'est parfait pour l'été :p

    RépondreSupprimer