mardi 29 avril 2014

Chronique #119 : Quitter le monde de Douglas Kennedy

 
Titre : Quitter le monde
Auteur : Douglas Kennedy
Edition : Pocket
Nombre de pages : 694
 
Résumé : "Je ne me marierai jamais et je n'aurai jamais d'enfants." Lorsqu'elle prononce cet arrêt, Jane a 13 ans. Le lendemain matin, son père aura fait ses valises. Hasard? Coïncidence? La culpabilité ne s'embarrasse pas de ces questions : toute sa vie, Jane s'en mordra les doigts.
De Harvard à Boston, des belles lettres aux manipulations boursières, tout ce qu'elle touche se dérobe, tout ce qu'elle aime lui échappe. Et lorsque, enfin, la vie lui fait un cadeau, c'est pour le lui reprendre aussitôt. Alors Jane n'a qu'une obsession : fuir, n'importe où, hors du monde. Mais à vouloir le quitter, c'est lui qui vous rattrape...
 
Mon avis : J'étais depuis très longtemps curieuse de découvrir la plume de Douglas Kennedy, un auteur très apprécié. J'ai trouvé Quitter le monde dans une brocante pour un euros symbolique. J'ai donc sauté sur l'occasion! Mais, je ne l'ai pas lu tout de suite bien au contraire. Lorsque j'ai vu que Fanny, du blog Livresquement l'avait dans sa PAL, j'ai sauté sur l'occasion pour lui proposer une lecture commune et enfin le lire! Malheureusement, j'ai pris beaucoup de retard et je m'en excuse. J'ai pas géré sur ce coup-là Fanny, je suis vraiment désolée. En fait, ma lecture s'est découpée en trois temps. Et selon moi, nous pouvons diviser le livre en trois parties.
 
Tout d'abord, il y a une partie où l'on apprend à connaître Jane, sa famille, son environnement... Très vite, je me suis attachée à elle. Elle a un caractère qui fait qu'on ressent automatiquement de la sympathie pour elle. En plus d'avoir des relations compliquées avec ses parents, ses relations amoureuses le sont également! Donc, on découvre la personnalité de Jane, son métier, ses ambitions... J'ai trouvé cette partie intéressante mais j'avoue avoir mis beaucoup de temps à la lire car il y a ENORMEMENT de descriptions et quelques une m'ont parues vraiment de trop! Du coup, je n'étais pas très motivée... Mais, Jane rencontre Theo et à partir de là, tout mon attention s'est focalisée sur le roman.
 
C'est donc ce que je vais appeler la seconde partie. Jane rencontre un homme marginal, Theo. Leur histoire m'a beaucoup intéressée car je l'ai trouvée assez hors du commun, notamment à cause de la personnalité de Theo qui est pour le moins originale! De plus, le nouveau métier de Jane m'a beaucoup plus intéressée que son précédent métier. Dans cette partie, j'ai découvert une Jane (presque) heureuse. La situation va se gâter mais Jane va pourtant continuer à garder la tête haute et à mener sa vie du mieux qu'elle peut. J'ai énormément apprécié cette période là de sa vie, j'avais beaucoup de mal à m'arrêter de lire (quel choc par rapport au début!). Je trouve qu'il y a beaucoup de suspense, surtout à la fin de chaque chapitre. En effet, il se passe à chaque fois un truc qui fait qu'on veut absolument lire la suite! Un véritable cercle vicieux!
 
Puis, malheureusement, "l'engouement" s'est calmé et j'ai retrouvé la sorte d'ennui de la première partie... C'est donc pour moi la troisième partie, celle où les descriptions ont recommencé à se faire longues et où la vie de Jane m'a moins intéressée. Malgré cela, j'ai continué à apprécié Jane, à la trouver très touchante. La fin m'a laissé un peu perplexe même si je n'avais pas une idée précise de ce que j'aurais aimé.
 
Malgré une intrigue qui m'a plus ou moins passionnée, j'ai complètement adoré Jane. Je l'ai trouvé tellement courageuse! Parfois, j'avais l'impression que c'était un moineau qui essayait de prendre son envol mais qui retombait sans cesse dans son nid dès qu'il s'éloignait trop à cause d'un coup de vent trop fort (bon ok la comparaison n'est pas super, mais c'est exactement ce que je ressens!) Concrètement, le titre aurait pu être "Jane ou la malchance incarnée". Elle ne demande rien, elle est honnête et gentille et le sort s'acharne contre elle! Je n'ai jamais vu quelqu'un avec si peu de chance... C'est d'ailleurs également pour ça qu'elle m'a parue si fragile. Sinon, j'ai détesté tous les autres personnages, clairement. Je pense que la palme d'or revient à sa mère. Ou à son père. Voir à Theo! Non, je ne peux choisir car les trois se valent, ils sont aussi mauvais les uns que les autres! J'avais envie de devenir à mon tour un personnage pour aller leur en décoller une. Ils sont vraiment ignobles. Je ne peux pas vous en dire vraiment plus car j'ai peur de trop en dire et de vous spoiler mais je les ai détestés d'un bout à l'autre du livre.
 
Quitter le monde est donc un très bon roman même si j'ai trouvé des passages vraiment trop longs. Mais le positif l'emporte largement sur le négatif car ce roman mérite d'être lu rien que pour admirer le courage de Jane. Enfin, le suspense est vraiment très présent, surtout lors de... Lors de quelque chose qui bouleverse à jamais la vie de Jane. Je peux vous dire que j'ai également été très bouleversée par cet évènement car pas une seule seconde, je n'y aurais pensé. Mais alors, vraiment pas. Je vous recommande ce livre, je pense que je lirai d'autres romans de cet auteur!
 
Cliquez ici pour découvrir la chronique de Fanny. Finalement, nous avons des avis assez similaires :) 
 
Ma note :
 
 
"Les mots comptent. les mots construisent et détruisent. Les mots restent."
 
"Nous nous ingénions à laisser notre marque sur le monde, nous voulons nous convaincre que ce que nous accomplissons à un sens voir même une certaine importance, mais la vérité est que nous faisons que passer. Presque rien ne subsiste de nous. Sauf les souvenirs de ceux qui nous ont connus. Et quand ceux là s'en vont à leur tour..."
 
http://storage.canalblog.com/23/66/451136/66965440.gif
 
32/50
Jane passe un moment de sa vie dans le Montana.

4 commentaires:

  1. On est d'accord sur beaucoup de points je trouve ! :) Les parents de Jane et Theo sont... arrrgggg, il n'y a même pas de mots pour dire à quel point ils sont ignobles :o

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tellement... Ils se valent en plus! Je ne pouvais pas les voir tout le long du roman!!!

      Supprimer