dimanche 23 mars 2014

Chronique #111 : Comment je vais tuer papa de Carina Bergfeldt

 
Titre : Comment je vais tuer papa
Auteure : Carina Bergfeldt
Edition : Hachette
Collection : Black Moon Thriller
Nombre de pages : 426
Date de sortie : 5 février 2014
 
Résumé : Julia est reporter.
Ing-Marie est journaliste chargée des affaires criminelles.
Anna fait partie de la crim.
Ces trois femmes ont chacune une raison personnelle d'élucider le meurtre sordide qui ébranle leur petite ville.
Ces trois femmes ont chacune un démon intime à éliminer.
Laquelle s'apprête à commettre l'irréparable ?
Laquelle de Julia, Ing-Marie ou Anna, pourrait tuer son propre père ?
 
Mon avis : Je tiens à remercier les éditions Hachette pour cet envoi ! C'est la première fois que je lis un thriller Black Moon et j'ai plutôt bien aimé cette expérience ! La couverture m'avait d'emblée attirée : du rose pour un thriller ? Un cupcake tenu par une main gantée et tachée de sang ? Je voulais en savoir plus.
 
Nous sommes face à une double intrigue dans ce thriller. Tout d'abord, il y a une enquête policière autour du meurtre d'Elisabeth Hjort avec les trois femmes du résumé, à la troisième personne du singulier. Ensuite, nous suivons l'une de ces trois femmes (nous connaissons l'identité à la fin) mettre au point un plan pour tuer son père. Ce récit est lui fait à la première personne du singulier et c'est grâce à cette proximité avec la conscience du personnage que je me suis attachée à la femme mystère. J'ai beaucoup aimé les trois personnages principaux bien qu'elles soient très différentes les unes des autres. Je me suis attachée à l'une des trois en particulier mais je ne vous révèlerai pas son identité afin de ne pas gâcher tout le suspense ! J'ai également beaucoup aimé tous les personnages secondaires dans l'ensemble car comparé à d'autres romans, ils sont vraiment utiles et font avancer les deux enquêtes.
 
Bon, en soit, l'idée de base (c'est-à-dire un meurtre, une enquête etc) n'est pas des plus originelles. Pourtant, j'ai été bluffée par l'originalité du récit. Cette originalité est due au fait que l'une des trois femmes qui cherchent à élucider un meurtre s'apprête elle-même à en commettre un ! De plus, l'enquête et l'avancement dans la tentative de meurtre sont ponctués de flash-back et autres effets qui rendent le roman extrêmement dynamique : j'ai trouvé qu'il n'y avait aucun temps morts et que les découvertes s'enchaînaient à un rythme effréné ! Et tant mieux car j'ai beaucoup de mal avec les romans où tout se passe de manière trop lente. J'aime le suspense et l'action et je peux vous dire que j'ai été gâtée. L'auteure écrit d'une main de maître, le suspense est insoutenable ! Il est impossible de deviner l'issue de l'histoire selon moi car le doute est omniprésent. Tout va incriminer l'un des personnages puis l'on se rend compte qu'il est innocent... Bref, j'ai été suspicieuse durant toute ma lecture, j'étais méfiante de tout les personnages !
 
Le style de l'auteure m'a beaucoup plu. Certains passages sont assez crus, avec quelques mots vulgaires. Mais durant ces passages, j'ai trouvé qu'une certaine douceur imprégnait le récit ce qui du coup, ne m'a pas du tout dérangé. Tout est assez fluide et facilement compréhensible même si nous nous retrouvons parfois face aux jargons policiers et médicaux. La fin est superbement écrite, le suspense toujours très fort ! J'ai été surprise par les révélations finales mais en même temps très satisfaite. Enfin, des sujets d'actualité mais malheureusement encore tabous sont traités dans ce thriller, à savoir les violences conjugales et les violences enfants/parents. Je ne vais pas m'étendre plus que cela dessus mais j'ai été très touchée par certains passages où ces violences sont narrées, j'ai même failli verser deux trois larmes...
 
J'ai donc beaucoup aimé ce roman, même si j'ai mis un peu de temps à le lire. Je lis peu de thrillers mais je vais peut-être en lire plus vu que celui-ci m'a plu. Je tenais à faire partager la chronique de ma partenaire Mathilde sur ce roman en cliquant ici. Elle l'a beaucoup aimé également !  
 
 
Ma note :
 
 
"Le meurtre est le crime le plus grave reconnu par la loi. Il n'existe pas de plus grand traumatisme pour les proches des victimes. Ils veulent tous savoir ce qui s'est vraiment passé et pourquoi, même quand les faits remontent à des dizaines d'années. On peut vivre avec un vol non élucidé, mais pas avec un meurtre."
 
history lesson 3: none
 
10/70
Carina Bergfeldt est née en Suède.

6 commentaires:

  1. C'est le premier avis que je lis à propos de ce livre... A la base il ne me tentait pas trop (le titre me mets trop mal à l'aise !), mais avec ce que tu as écris je vais peut-être changer d'avis :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te conseille vraiment d'aller lire la chronique de Mathilde pour avoir un second avis !
      J'espère que tu changeras d'avis :D

      Supprimer
  2. ah... Tu donnes envie ! Je vais le lire dans la semaine, ce livre ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Le titre et la couverture m'avaient intrigué et ce que tu en dis me donnes envie de découvrir l'histoire!

    RépondreSupprimer