lundi 16 décembre 2013

Chronique #89 : Hate List de Jennifer Brown


Titre : Hate List
Auteur : Jennifer Brown
Edition : Albin Michel
Collection : Wiz
Nombre de pages : 392

Résumé : C'est moi qui ai eu l'idée de la liste.
Je n'ai jamais voulu que quelqu'un meurt.
Est-ce qu'un jour on me pardonnera ?
C'est ce que pense Valérie, effondrée après un drame inexplicable survenu au lycée. Son petit-ami, Nick, a ouvert le feu dans la cafétéria, visant un à un tous les élèves de la liste. Cette fameuse liste qu'ils ont écrite pour s'amuser où figurent ceux qui étaient odieux, lâches, méprisants dans l'établissement. Maintenant, ils sont blessés ou morts. Et Nick s'est suicidé, emportant son secret pour toujours. Mais Valérie elle, est là, enfermée dans une bulle de questions sans réponses. Jusqu'au matin, où elle se lève et quitte sa chambre pour retourner au lycée...

Mon avis : Hate List est un roman que j'avais repéré dès sa parution. Je l'avais vu plusieurs dans les grandes surfaces, sans jamais le prendre, préférant finir les sages que j'avais en cours. Je l'avais ensuite laissé tombé dans l'oubli. Mais lorsque je l'ai vu inscrit dans la liste des livres à lire pour le Baby Challenge Jeunesse 2013 de Livraddict, je me suis dit que c'était l'occasion idéale pour le lire ! Une amie me l'a donc offert à mon anniversaire le mois dernier. Pour faire découvrir ce roman à encore plus de personnes, j'ai décidé de le proposer comme lecture commune du mois de Décembre sur le forum Club de Lecture et il a été choisi ! Je n'avais donc plus aucune raison de ne pas le commencer. Comme je n'ai plus aucune raison avant de rentrer dans le vif de ma chronique... Alors c'est parti !
 
C'est l'histoire de Valérie Leftman, survivante d'une tuerie dans son lycée. Mais l'auteur de ce massacre (six morts et plusieurs blessés) n'est autre que le petit-ami de Valérie, Nick. Ce dernier et Valérie formaient un superbe couple, les deux marginaux du lycée ensembles, pour toujours. Mais cette histoire d'amour émouvante se stoppe dès le moment où Nick appuie sur la gâchette, où il tue des gens, où il blesse Valérie, où il se donne la mort. Valérie apprend à se reconstruire après ce drame, toujours aussi éprouvant et encré dans tous les esprits, seulement un an après la tuerie.
 
Je pense que toutes les personnes qui ont lu ce livre et particulièrement celles qui sont encore dans le cadre scolaire, se sont demandées "Et si ça arrivait vraiment ?" Personnellement, cette question m'a hantée tout au long de ma lecture et me hante toujours. Que ferais-je ? Je n'ai toujours pas répondu à cette question et je pense qu'elle restera à jamais sans réponse... De plus, ce roman n'est pas une histoire vraie mais il faut savoir que les tueries dans les lycées existent réellement. On a encore tous en mémoire les tueries de Columbine ou de Newton. Il y en a d'ailleurs encore eu une la semaine dernière.... Malheureusement, le fait que ce roman traite d'un phénomène de société est intéressant et est l'un des points forts de ce roman.
 
Ce qui m'a le plus marquée dans ce roman c'est l'impuissance. Valérie est jugée par tous, c'est un monstre, elle est coupable de ce massacre. Mais non, non, non et non. Elle n'a pas tiré, elle n'a pas tué. Et ça, seulement quelques personnes le comprennent. Malheureusement, les parents de Valérie ne le comprennent pas et la juge coupable. Certes, elle a écrit cette stupide liste de le haine, elle a listé les personnes qui lui faisaient du mal. C'est débile. Mais elle ne pouvait pas prévoir le geste de Nick. Puis, après tout, si les deux amoureux n'avaient pas été autant moqués et humiliés, cette liste n'aurait pas existé. Il faut essayer de voir au-delà du sang. Ce roman fait passer un terrible message : les humiliations peuvent conduire à des gestes dramatiques. Les gens ne se rendent pas compte de la souffrance que les moqueries peuvent engendrer. J'ai été complétement stupéfaite par le père de Valérie. Excusez-moi pour le mot malpoli que je vais employer mais ce type est un vrai connard ! Heureusement que Valérie peut compter sur le Docteur Hieler pour s'en sortir.
 
Si je vous disais que je me suis reconnue en Valérie, je vous mentirais. A mon avis, personne ne peut s'identifier à ce personnage (à part ceux qui ont vécu la même chose). Ce qu'elle a vécu est bien trop douloureux. J'ai trouvé Valérie très courageuse : malgré sa peur et sa douleur, elle décide de retourner au lycée et d'affronter le regard et la haine (on peut le dire) des autres. J'ai admiré son courage.
 
Dès le départ, nous sommes plongés au cœur du drame. J'ai beaucoup aimé les alternances passé/présent car elles m'ont permis de comprendre l'origine de la tuerie. La psychologie de Valérie est superbement travaillée ! Jennifer Brown a une très belle écriture, très émouvante. Si vous n'avez pas lu ce roman, je vous le recommande : il est parfait pour comprendre le mal être qui étouffe des milliers d'adolescents dans ce monde et les terribles conséquences que ce mal être peut provoquer. 

Ma note :
 
"D'une certaine façon il avait raison : à un moment ou à un autre, chacun était gagnant. Mais ce qu'il n'avait pas compris, c'est que l'inverse était aussi vrai : à un moment ou à un autre, chacun était perdant. L'un et l'autre étaient forcément liés."
 
"Il paraît que les gens qui frôlent la mort sont transformés à jamais. Que soudain ils découvrent le vrai sens de la tolérance et de l'amour. Qu'ils abandonnent toute idée de haine et de rancœur."
 
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
http://img600.imageshack.us/img600/2981/jeunesse.png
 
13/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire