mardi 3 septembre 2013

Chronique #58 : Frisson de Maggie Stiefvater

 
Titre : Frisson
Auteure : Maggie Stiefvater
Collection : Black Moon
Edition : Le Livre de Poche Jeunesse
Nombre de pages : 478
 
Résumé : L'enfance de Grace a été marquée par l'attaque d'une meute de loups. L'un d'eux l'a sauvée et depuis, un lien étrange s'est établi entre la jeune fille et l'animal. Des années plus tard, la mort brutale d'un élève au lycée met la ville en émoi. Des chasseurs sont lancés, le loup de Grace est touché... Peu de temps après, Grace trouve sur le pas de sa porte un jeune homme blessé au regard familier.
 
Mon avis : Frisson est une histoire d'amour entre deux jeunes personnes qui viennent de mondes complètement différents. L'histoire est raconté selon de points de vue, les points de vue des deux personnages à savoir Grace et Sam.
 
Grace est une adolescente de 17 ans. Lorsqu'elle était enfant, elle a été attaquée par un loup, qui l'a mordue. Mais, au lieu d'être dégoûtée par ces animaux et les haïr, Grace en est passionnée. Elle adore les observer, et particulièrement un avec les yeux jaunes. Un jour, elle trouve un homme nu sur sa terrasse. Et là, surprise, l'homme possède les mêmes yeux que "son loup".
 
Je n'ai trouvé qu'un seul point négatif à ce roman, je vais donc commencer par là. Je trouve l'intrigue un peu lassante. En effet, l'histoire tourne autour de Sam. Surtout sur la recherche d'un remède pour éviter qu'il se transforme à nouveau.(Si vous n'avez pas lu le livre, ne surlignez pas ce qu'il y a en blanc car c'est un SPOILER). Peu de petites histoires viennent s'ajouter afin de divertir encore plus le lecteur. A cause de cette histoire trop centrée, j'ai trouvé quelques passages lassants et trop longs. Quelques dizaines de pages auraient pu être enlevées ! Comme je vous l'ai dit, c'est le seul point négatif. Passons donc au positif !
 
Ce que j'ai le plus apprécié dans Frisson est la beauté. Nous retrouvons dans le roman des extraits de poèmes, de chansons. Beaucoup de mots doux. C'est extrêmement beau et à chaque fois, c'est utilisé au bon endroit. Il y en a juste assez pour ne pas que ça fasse "gnan gnan". Maggie Stiefvater emploie des mots profonds et transcendants : j'ai ressenti les émotions des personnages. Elle a totalement réussi à faire passer ces émotions au lecteur. J'étais parfois très émue en lisant certains passages.
 
Le fait que les chapitres changent de narrateur était un choix très judicieux. Ainsi, on voit chaque grand moment de leur vie. Par exemple, lorsque Grace est au lycée, il ne se passe pas grand chose. S'il arrive quelque chose d'important à Sam, on le sait immédiatement car c'est lui le narrateur. Si Grace avait été la seule narratrice, on l'aurait su lorsque Sam lui aurait raconté. Cela aurait fait trop de longueurs. D'où le fait que j'ai grandement apprécié l'alternance pour les chapitres.
 
Pour ce qui est des personnages, je les ai aimés mais sans plus. Ils sont sympathiques et différents mais je n'ai pas eu coup de cœur pour l'un d'eux. C'est peut-être Isabel que j'ai préféré, malgré son rôle de méchante au début. Elle évolue grandement au cours de l'histoire et vous n'êtes pas sans savoir que j'aime les personnages qui évoluent que ce soit de bien en mal ou l'inverse. Néanmoins, je suis tombée sous le charme de la relation entre Grace et Sam. Leur amour est très fort et il semble invincible. Maggie Stifvater a très joliment décrit leur relation, c'est très plaisant à lire.
 
Frisson est un livre que j'ai donc beaucoup aimé ! Je trouve la couverture magnifique ! Je vais lire la suite dès que je peux. :) 
 
Ma note :
 
 
"C'est tout ce que tu as à proposer? railla-t-elle d'un ton provoquant, mais d'une voix si douce que je posai à nouveau mes lèvres sur les siennes, dans un baiser tout différent, de six années à rattraper. Ses lèvres parfumées d'orange et de désirs s'animèrent. Ses doigts remontèrent mes pattes, s'enfoncèrent dans mes cheveux, se nouèrent derrière ma nuque, vivants et froids contre la chaleur de ma peau. Je me sentais et sauvage et apprivoisé, atrocement déchiré et contraint d'exister."
 
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
http://helran.fr/lecture/wp-content/uploads/2013/01/challenge-170-300x199.jpg
 
Idée n°26 : Quelque chose que vous aimez (flocon ~neige~ sur la couverture).
26/170
 
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
http://storage.canalblog.com/23/66/451136/66965440.gif
 
17/50 avec le Minnesota.

4 commentaires: