samedi 31 août 2013

Chronique #57 : Si je reste de Gayle Forman

 
Titre : Si je reste
Auteure : Gayle Forman
Edition : Pocket
Nombre de pages : 187
 
Résumé : Mia a 17 ans. Un petit ami, rock star en herbe. Des parents excentriques. Des copains précieux. Un petit frère craquant. Beaucoup de talent et la vie devant elle.
Quand, un jour, tout s'arrête. Tous ses rêves, ses projets, ses amours. Là, dans un fossé, au bord de la route. Un banal accident de voiture... Comme détaché, son esprit contemple son propre corps, brisé. Mia voit tout, entend tout. Transportée à l'hôpital, elle assiste à la ronde de ses proches, aux diagnostics des médecins. Entre rires et larmes, elle revoit sa vie d'avant, imagine sa vie d'après. Sortir du coma, d'accord, mais à quoi bon ? Partir, revenir ? Si je reste...
 
Mon avis : Si je reste est une relecture. La première fois que je l'avais lu, j'avais complétement adoré, complétement bouleversée. J'ai décidé de le relire, surtout qu'il est assez court.
 
A 17 ans, Mia a une vie presque parfaite. Elle est entourée de personnes adorables et aimantes. Elle a une passion et un rêve à réaliser. Mais par un matin d'hiver, tout s'arrête. On suit l'âme de Mia, vagabondant dans l'hôpital, cherchant la bonne solution. Tous ses proches viennent la voir, Mia découvre ainsi de nouvelles personnalités aux personnes qu'elle pensait connaître. Elle essaye, en vain, qu'ils la conseillent. Mais seule elle peut choisir le destin qui l'attend. Partir ou rester, c'est la grande question du roman. C'est la question à laquelle Mia va répondre.
 
J'ai beaucoup aimé le déroulement du roman. En effet, Mia est la narratrice. Nous avons donc le droit au moment présent mais aussi à des moments passés. J'ai tout particulièrement adoré lire ses histoires d'avant : le début de sa relation avec Adam, sa passion pour la musique classique... C'était un régal de voir à quel point Mia avait été heureuse avant l'accident. Elle raconte aussi ce qu'elle est en train de vivre, à l'hôpital. On connaît donc chaque personne qui vient la voir, les blessures qu'elle a, ce que disent les médecins... L'alternance entre ces moments est très souvent brutales mais ce n'est pas du tout dérangeant, bien au contraire.
 
Ce sentiment dégage beaucoup de sentiments et de question. Une fois de plus, la question du Carpe Diem est abordée. Profiter de la vie, coûte que coûte. C'est très touchant de voir à travers les yeux de Mia les réactions de ses proches à l'accident. J'ai eu l'impression d'être à sa place. Je me suis demandée si ma famille réagirait de la même façon.
 
La chose que j'ai particulièrement apprécié dans l'histoire est l'omniprésence de la musique. Rock ou classique. Ce n'est pas souvent qu'on est la musique autant présente dans un roman.
 
C'est dommage car je trouve l'histoire un peu trop prévisible tout de même. Mais je lirai la suite car je me demande comment on peut écrire la suite d'un tel roman !
 
 
Ma note :
 
 
"Je me rends compte maintenant que c'est facile de mourir. C'est vivre qui est difficile."
 
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
http://storage.canalblog.com/23/66/451136/66965440.gif
 
15/50 avec l'Oregon.
 

Retrouvez mon avis sur le tome 2 ici.

8 commentaires:

  1. Réponses
    1. Franchement, il a tout pour lui : pas très gros (en trois heures c'est bouclé !), en petit format donc petit prix et une super histoire !

      Supprimer
  2. Il est dans ma médiathèque secondaire, il faut vraiment que je le prenne !!

    RépondreSupprimer
  3. Ca fait un moment que j'entends parler de cette auteure et je me dis qu'il faudrait que je tente ^^

    RépondreSupprimer
  4. Un livre sur lequel j'ai beaucoup lu, il va falloir que je me lance! Hop, billet ajouté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En plus, il n'est pas très long :)
      Merci ;)

      Supprimer