jeudi 29 août 2013

Chronique #56 : Qui es-tu Alaska ? de John Green

 
 
Titre : Qui es-tu Alaska ?
Auteur : John Green
Collection : Scripto
Edition : Gallimard
Nombre de pages : 365
 
Résumé : Miles Halter a seize ans et n'a pas l'impression d'avoir vécu. Assoiffé d'expériences, il décide de quitter le petit cocon familial pour partir loin, en Alabama, au pensionnat de Culver Creek.
Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les premières fois. C'est là, aussi, qu'il rencontre Alaska. La troublante, l'insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young.
 
Mon avis : J'ai emprunté ce livre à la bibliothèque car l'auteur est John Green. Ayant aimé The Fault in Our Stars, je souhaitais lire un autre ouvrage de cet auteur. J'ai donc pris Qui es-tu Alaska ? sans trop me poser de questions. En le commençant, je ne savais pas à quoi m'attendre. Mais ce qui est sûr, c'est que je ne m'attendais pas du tout à ça.
 
On suit Miles Hilter, nouveau pensionnaire de Culver Creek. A son arrivée, il intègre la chambre de Chip, alias le Colonel. Ce dernier va le baptiser "le Gros", pour se moquer légèrement de sa maigreur. Puis, il va faire la connaissance d'Alaska, une jeune fille mystérieuse au passé lourd et douloureux. Il va également lier une amitié avec Takumi et Lara. Au final, ils vont former une petite bande. Ce sont des amis loyaux, qui se soutiennent les uns les autres, qui s'aident, qui se protègent. Un vrai lien unit chacun des personnages. On le voit à la magnifique complicité qu'ils créent, aux bêtises qu'ils font, à leurs soirées "alcool et vérité". Par ce premier point, cette amitié, j'ai trouvé le roman très réaliste. Je me suis beaucoup reconnue en eux, le Colonel et tous les autres m'ont fait pensé à mes amis.
 
Grâce et avec l'aide de ses nouveaux amis, le Gros va trouver ce qu'il est venu chercher à Culver Creek. Il va oser transgresser les règles, boire à en être malade, fumer, tripoter les filles. Il va aussi se poser des questions existentielles, des questions que tous les adolescents se posent, des questions que je me pose. A nouveau, je me suis sentie très proche des personnages car leurs préoccupations et leurs questions sont similaires aux miennes. Je me suis beaucoup reconnue dans leurs débats car ce sont des thèmes sur lesquels j'ai moi aussi débattus.
 
En plus d'être réalistes, les personnages sont incroyablement touchants. Je vous avais déjà parlé du Colonel dans mon précédent Top Ten Tuesday. Le Colonel est un personnage extrêmement loyal et franc. Il est toujours honnête avec ses amis. Au cours de l'histoire, on en apprend plus sur son enfance, sa famille, le lieu où il vit. Cela le rend d'autant plus touchant car on se rend compte qu'il n'a pas une vie facile, d'où son aversion pour les riches. Pour ne rien vous cacher, une petite larme (voire plus qu'une) s'est échappée lorsque le Colonel a parlé de la maison qu'il ferait construire pour sa mère, lors d'un jeun avec les autres de la bande. C'est un personnage sincère, touchant, vrai. Un personnage exactement comme je les aime. C'est sûr, je n'oublierai jamais le Colonel.
 
"Comment sortir de ce labyrinthe ?" est la première question que pose Alaska à Miles. Alaska est une jeune fille pleine de question, c'est une question à elle entière. Parce que inconsciemment, des dizaines de questions m'ont traversé l'esprit à propos de ce personnage. Pourquoi Alaska est-elle comme ça ? Comment est la famille d'Alaska ? Pourquoi Alaska a-t-elle fait ça ? Mais bon sang, qui es-tu, Alaska ? Comme vous pouvez le voir, le titre est parfaitement choisi. Cette jeune femme est donc un personnage que j'ai adoré, sincèrement. Elle est drôle, attachante, charismatique. Tous les mots employés à propos d'elle sont justes. Ses relations avec le Colonel et plus particulièrement celle avec le Gros sont intrigantes. Que sont-ils vraiment ? Amis, amours, amants ?  Une chose est sûre, Alaska est un grand personnage, un très grand.
 
Le troisième personnage est Miles, le nouveau à Culver Creek. Personnage déroutant, comme ses amis. Ce garçon est passionné par les dernières phrases, les derniers mots qu'ont prononcé des personnes célèbres avant de rendre leur dernier soupir. C'est grâce à cette passion qu'il s'est mis à la recherche de son "grand peut-être". C'est avec ses nouveaux potes qu'il va vivre de nouvelles expériences : sexe, alcool, tabac. Et bien plus sont au programme de ce roman, dans la vie de Miles.
 
Malgré l'allure jeunesse que peut avoir ce livre, je vous assure qu'il n'est pas du tout enfantin. D'ailleurs, je ne le ferai pas lire à un enfant/adolescent trop jeune malgré le beau message du roman.
 
Ce roman est découpé en deux parties. Il y a l'avant et il y a l'après. Je ne vous dévoile pas la chose bouleversante, ce serait très nul de ma part. Dès le départ, j'avais une idée sur ce que ça pouvait être mais je me suis bien plantée. Néanmoins, je ne regrette pas du tout mon erreur car la suite était pour le moins bouleversante et profonde.
 
Profondes, les questions de ce livre le sont. Est-ce que tous nos choix ont un impact ? Que faisons-vous vraiment sur terre ? Quelle mort est la meilleure ? Avec Qui es-tu Alaska ?, on apprend le réel sens de "Carpe Diem". Il faut profiter de chaque seconde de notre vie, ne pas se laisser abattre ou déstabiliser. Ne pas se prendre la tête pour des broutilles car les choses sérieuses arrivent bien assez vite.
 
Une fois de plus, John Green m'a séduite. J'ai retrouvé son style que j'affectionne tant. Il décrit parfaitement, raconte à merveilles. Il instaure une telle proximité avec les personnages que ça en devient déroutant. J'ai vraiment eu l'impression de vivre l'histoire tellement je me reconnaissais dans les personnages. Ces personnages sont originaux et bons.
 
Je ressors grandie de ce magnifique livre. Depuis que je l'ai fini, je continue à me poser des questions. Mais ce ne sont pas exactement les mêmes. J'essaye de relativiser mais surtout de profiter. Profiter à 10 000 pourcents, m'amuser, vivre mes rêves. Pour conclure cette chronique qui est assez longue (j'espère que vous arriverez tout de même jusqu'au bout), je vais citer une phrase que me répète souvent mon père et qui, je trouve, colle parfaitement au livre "mange car on ne sait pas qui te mangera".
 
 
Ma note :
 
 
"J’ai décrété finalement que les gens croyaient en l’au-delà pour la bonne raison qu’ils ne pouvaient supporter de ne pas y croire."
 
"Comment allons-nous sortir de ce labyrinthe de souffrance ?"
 
"Je les appelle la Bibliothèque de ma vie. Tous les étés, depuis que je suis toute petite, je hante les vide-grenier à la recherche de livres intéressants. Comme ça, j'ai toujours quelque chose à lire. Mais il y a tant d'autres choses qui nous attendent : les cigarettes à fumer, l'amour à faire, les balancelles à balancer. J'aurai du temps pour lire quand je serai vieille et barbante."
 
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
http://helran.fr/lecture/wp-content/uploads/2013/01/challenge-170-300x199.jpg
 
Idée n°73 : Un endroit de nouveau ou un endroit que vous découvrez pour la première fois (un labyrinthe sur la couverture)
 
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
http://storage.canalblog.com/23/66/451136/66965440.gif
 
John Green vit à Chicago, dans l'Illinois
14/50
 
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
 
Qui es-tu Alaska ? est le livre que j'avais choisi pour le challenge.

20 commentaires:

  1. Un roman qui me tente beaucoup :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu auras l'occasion de le lire ;)

      Supprimer
  2. CE LIVRE ! Contente de voir que c'est coup de coeur pour toi ! Il me tente depuis tellement longtemps ! J'attends que ma bibliothèque l'ai reçu, ils l'ont commandé pour moi hihii ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La chance ! :0 Tu es une privilégiée ! ♥

      Supprimer
    2. haha oui ! J'avais fait mon stage de collégienne là-bas alors dès qu'il sera arrivé, je me jetterai dessus :D

      Supprimer
    3. Ah oui, ça aide alors ^^
      Tu as beaucoup de chance :D

      Supprimer
  3. Je n'ai pas du tout aimé ce livre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi tu n'avais pas aimé ? :0

      Supprimer
    2. Vulgaire, brouillon, cassant, vulgaire, et encore vulgaire ^^
      Et machiste !

      Supprimer
    3. C'est marrant j'ai bien aimé ce côté "vulgaire" même si je ne l'ai pas trouvé vulgaire x)

      Supprimer
  4. Oh... Tu me tentes carrément, là! Déjà que j'ai eu un ENOOORME coup de cœur pour Nos étoiles contraires...alors là... En fait, je me trouve exactement dans le même cas de figure que toi! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. LIS LEEEEE! Ce livre est une pure bombe :D
      Je suis très heureuse de te donner envie de le lire :3

      Supprimer
  5. Je l'ai aimé mais peut-être pas autant que toi.
    J'ai malheureusement trouvé l'avant assez long et répétitif. Heureusement que l'après est excellent et pleins d'émotions ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il ne se passe tellement de choses dans l'avant mais j'ai beaucoup aimé les petits détails de leur quotidien :)

      Supprimer
  6. Je note ce livre, je suis curieuse de le découvrir... Hop, billet ajouté ! Bon week-end !

    RépondreSupprimer
  7. coucou :) j'aime beaucoup ta manière de chroniquer les livres et tu tiens un superbe blog !
    j'aurais besoin de ton aide pour un petit truc : je fais une fiche de lecture sur ce livre pour mon cours de français et on me demande de quel genre litteraire il fais parti et je ne sais pas quoi répondre... Roman ados ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes, of course! An teenager book! Sorry, I can't speak in French, because I'm English, but I understand a little French! I hope you understand English too! See you soon!

      Supprimer
    2. Angèle, je suis vraiment désolée, je n'avais jamais vu ton commentaire... :(

      Supprimer
  8. Je fait un tag et j'aimerais mettre ton article en lien. Est ce que cela te poserait un problème?

    RépondreSupprimer