dimanche 30 juin 2013

Chronique #39 : The Fault in Our Stars de John Green

 
 
Titre : The Fault in Our Stars
Auteur : John Green
Edition : Penguin
Nombre de pages : 316
 
Résumé : Despite the tumor-shrinking medical miracle that has bought her a few years, Hazel has never been anyhing but terminal, her final chapter inscribed upon diagnosis. But when a gorgeous plot twist named Augustus Waters suddenly appears at Cancer Kid Support Group, Hazel's story is about to be completely rewritten.
Insightful, bold, irreverent, and raw, The Fault in Our Stars is award-winning author John Green's most ambitious ans heartbreaking work yet, brilliantly exploring the funny, thrilling, and tragic business of being alive and in love.
 
Mon avis : Après avoir lu tant d'avis prometteurs sur ce bouquin et après avoir lu le résumé (en français), je me suis laissée convaincre. Sauf que je me suis lancée un petit défi supplémentaire : le lire en version originale, donc, en anglais. J'ai beaucoup hésité puis j'ai finalement sauté le pas. Autant vous le dire tout de suite, je n'ai pas tout compris. Mais j'ai tout de même compris l'ensemble de l'histoire, rassurez-vous. Ce roman est l'histoire d'une jeune fille nommée Hazel Grace, atteinte d'un cancer. Elle va rencontrer Augustus Waters, un malade également. Ils vont rapidement se rapprocher, pour finir en couple. J'ai beaucoup aimé ce roman, même si j'ai eu quelques difficultés. Je suis tombée amoureuse de la relation entre Hazel et Augustus. Je ne dirai pas qu'elle est parfaite, loin de là, mais elle est sincère et authentique. Je pense que leurs maladies jouent un rôle dans cette relation. Même s'ils ont mis du temps avant de se dire "I love you", on le sentait depuis le début. J'ai adoré leur voyage à Amsterdam. Pour une fois, ils pouvaient mettre de côté leurs maladies et essayer d'être des gens normaux, dans le sens "non malade". Il y a beaucoup d'humour dans ce roman. Je peux citer par exemple le tee-shirt "je ne suis pas une pipe" ou encore les discussions autour des "boobs" de la copine d'Isaac. Comme je m'en doutais depuis le début, la fin est triste. Mais l'auteur n'a rien fait de larmoyant. J'ai trouvé qu'il a écrit les derniers chapitres avec douceur et pudeur. Pour en venir à mon petit défi, je pense m'en être plutôt bien sortie. J'ai eu des difficultés avec quelques passages, notamment lorsqu'Hazel rencontre Peter Van Houten. Mais dans l'ensemble, j'ai bien compris l'histoire. J'ai cherché des mots dans le dictionnaire, ce qui peut paraître logique mais je n'ai pas cherché tous les mots que je ne connaissais pas. J'ai essayé de deviner le sens de certains mots avec le sens global de la phrase, car il y avait toujours trois, quatre mots que je connaissais. Ma foi, je m'en suis bien sortie. Si j'ai l'occasion de le lire en français, je le lirai pour tout comprendre mais même avec quelques "lacunes" sur l'histoire, je peux vous le recommander ! Je peux même vous dire que j'aime le style de l'auteur car il n'y avait pas de traduction !
 
 
Ma note :
 
"I'm in love with you, and I'm not in business of denying myself the simple pleasure of saying true things. I'm in love with you, and I know that love is just a shout into the void, and that oblivion is inevitable, and that we're all doomed and that there will come a day when all our labor has been returned to dust, and I know the sun will swallow the only earth we'll ever have, and I am in love with you."
 
 
"Augustus : "What are you thinking about ?"
Me : "You."
Augustus : "What about me ?"
Me : "I do not know wich to prefer, / The beauty of inflections / Or the beauty of innuendos, / The blackbird whistling / Or just after."
Augustus : "God, you are sexy."
Me : "We could go to your room."
Augustus : "I'va heard worse ideas.""
 
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
http://storage.canalblog.com/23/66/451136/66965440.gif
 
The Fault in Our Stars pour l'Indiana
8/50
 
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
http://helran.fr/lecture/wp-content/uploads/2013/01/challenge-170-300x199.jpg
 
Idée n°75 : Des nuages (un noir et un blanc sur la couverture)
11/170

6 commentaires:

  1. J'avais été un chouilla déçue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le serai peut-être quand je le relirai en français, quand j'aurai tout bien compris :)

      Supprimer
  2. Hop, billet ajouté ! Un livre que j'hésite à lire, j'en ai entendu trop d'excellentes critiques, j'ai peur d'être déçue...

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ais lu en Français et ça a été le plus beau roman de toute ma vie ! Tu peux aller voir ma chronique : http://lecture-folle.e-monsite.com/pages/societe/nos-etoiles-contraires.html

    Je le lirais peut-être en version originale plus tard quand mes connaissances en Anglais seront plus élaborées (j'entre en 5ème).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais aller voir ta chronique ;)

      Oui, je pense que c'est mieux d'attendre car il y a beaucoup de vocabulaire autour de la médecine et ce n'est pas évident ;)

      Supprimer